70e anniversaire du Débarquement et de

la Bataille de Normandie: Etape 1

Ben oui ! On a commencé avant le 6 juin !


Il faut dire que le Caen Côte de Nacre Chapter se devait de proposer quelque chose sur les côtes normandes afin de commémorer cet événement qui a contribué à introduire les Harley-Davidson sur le vieux continent !


On a donc choisi quatre dates, une par mois, avec quatre circuits différents, liés à la Red Ball Express Highway, cet axe dessiné à partir de Cherbourg, le port de ravitaillement, et la ligne de front;

 

dimanche 20 avril, la Bataille de Cherbourg; samedi 3 mai, Hommage aux Combattants; dimanche 8 juin, la Percée du Bocage et, dimanche 13 juillet, la Poche de Falaise... avec un bonus le 6 juin, une rencontre entre générations mécaniques...

Pour la première étape, les Bretons ont apporté avec eux la météo caractéristique de l'Ouest...


A la radio, ils avaient prédit, « pluie par alternance »...
Pas faux !


Le matin, alternance d'averses et d'ondées...
 

C'est ce qui donne à la Normandie ces prairies si grasses et verdoyantes et aux Normandes (les vaches), ces bonnes joues grassouillettes; c'est aussi ce qui permet de vérifier l'étanchéité des combinaisons de pluie.


Première étape, le camp Patton à Néhou, plein milieu du Cotentin, au milieu de nulle part.

Mais qu'est ce qu'ils sont venus faire ici, qu'ils soient Allemands ou Américains ? Ils n'avaient pas de GPS ou quoi ?


Déjà, pour poser les motos sur leur béquilles, c'était une histoire de confiance: y aura t-il une couche dure sous cette boue du parking ou vais-je retrouver ma moto lamentablement vautrée sur le flanc ?

 

En fait, pas de problème, ça a tenu... Merci la DDE locale.
 

Etape suivante, au sec, à la biscuiterie de Sortosville-en-Beaumont, un accueil super sympathique avec un café et des petits fours à tomber par terre par le propriétaire des lieux, le Docteur Burnouf, biscuithologue...

 

Enfin, c'est ce qui est marqué sur la porte d'entrée.

Etonnant comme on peut transformer une ancienne laiterie en biscuiterie puis en complexe dédié aux gourmands !


La pluie a cessé.


Quelques kilomètres plus loin, à Bricquebec, le Musée du temps Perdu, un voyage hors du temps, de la naissance à la mort en passant par le temps sous l'occupation, avant un repas super gourmand à Yvetot-Bocage.


On se rhabille, direction la batterie d'Azeville avec une visite des installations.


Plusieurs centaines de mètres sous terre, dans des galeries interminables, peu larges et basses de plafond.

Et on dit que les Allemands étaient grands... Qu'est-ce qu'ils ont dû utiliser comme compresses et sparadrap !


Dernière étape vers Cherbourg et la Montagne du Roule, un lieu bien connu des locaux avec des épingles à cheveu dignes du Tourmalet.


Personne n'est resté coincé dans un virage... et pourtant, j'en ai déjà vu des motos qui sont restées à attendre les copains dès le premier virolo, soit disant pour admirer le paysage !


Une dernière visite, le musée de la Libération.

 

Encore un super accueil par les responsables du musée et des Cherbourgeois venus admirer nos motos tout le long de la montée.

On se serait cru participant au tour de France, à l'assaut d'un col pyrénéen !


Super première étape...

 

Dans quinze jours, on remet ça avec la visite des principaux cimetières, un hommage à ceux qui se sont battus pour la liberté retrouvée.

un clic ici pour voir l'album 50 photos

article et photos Jean-Pierre

Les partenaires de Legend Motorbike