1ère SORTIE LOH

ORLEANS CHAPTER

Depuis le temps qu’on l’attendait notre toute première sortie LOH Orléans Chapter !
 

En pleine saison d’automne, dimanche 5/10/2014, donne le top départ !

Le temps avait été chaud et ensoleillé les semaines précédentes mais il a radicalement changé pour notre 1ère sortie entre filles.

 

S’il avait été plus clément, il est probable que plus de Ladies nous aient rejointes mais l’essentiel était de lancer la machine et il en aurait fallu plus pour nous arrêter !

Cinq Ladies et « notre photographe personnel » au départ ce jour là de la Ferté St Aubin (en effet, l’époux d’une des Ladies habitant un peu loin a passé cette journée avec nous).

Sous la conduite de notre LOH Officer Juliette, nous abordons les magnifiques routes de Sologne, bordées de fougères rousses à la frondaison abondante et de bruyères, cachant de mystérieux sous bois.


Au bout de longues allées sombres, caillouteuses et privées, se cachent de belles et imposantes demeures du XIXème Siècle, de l’époque où Napoléon III met la Sologne à la mode, attirant les grandes fortunes industrielles, férues de chasse.

Celle-ci est ouverte, les gros animaux restent à l’écart des voies d’accès, certainement effrayés par les bruits sourds de nos machines.


Nous ne sommes malgré tout pas à l’abri d’une harde de sangliers qui surgirait du bas côté pour traverser tranquillement la chaussée.


C’est avec prudence que Juliette mène sa bande, à une allure toute relative afin d’anticiper sur un éventuel obstacle et un freinage d’urgence sur route mouillée.


Il a beaucoup plu la veille et l’air est saturé d’odeurs de mousses. Un vrai temps à champignons !

Nous traversons les forêts giboyeuses, des clairières s’ouvrant sur des étangs brumeux, des villages à l’identité architecturale et paysagère très caractéristique avec ses colombages et parements de briques…

 

La Ferté St Cyr, Dhuizon, Tours en Sologne, Bracieux, où nous déjeunons…d’un énorme et goûteux couscous maison ! Rien de bien typique mais ambiance chaleureuse et familiale qui a pour effet de réchauffer les os.

Après le repas, nous rejoignons « la surprise » à Villesavin, joli château Renaissance construit en 1527 par Jean le Breton, chargé de la surveillance du château de Chambord.

Beaucoup d’animations ce jour là avec une exposition de potiers « haut de gamme », exposant sculptures et tableaux, bols et assiettes, en passant par la décoration du jardin et les bijoux colorés.

C’est surtout pour le musée du mariage et de ses coutumes que nous sommes venues.

 

Quelle charmante initiative de la part Juliette à l’égard de ses Ladies de découvrir les traditions liées au mariage de 1840 à 1950, avec près de 1 500 objets accumulés.
 

Le clou de la visite reste tout de même cette extraordinaire et surprenante collection de globes de mariée.

Selon la tradition, à la campagne au XIXème siècle et début XXème, la coutume voulait que la jeune épouse conserve sa couronne de mariée sous une cloche de verre, posée sur un socle en bois (souvent couronne de fleurs d’oranger, naturelles ou artificielles).


Elle y ajoutait au fil du temps des objets tels que des angelots, des mèches de cheveux, des pièces bénies par le curé,...).

 

Elle reposait sur un coussin de velours grenat, parfois vert ou rose, entourée d’ornements floraux et de petits miroirs qui avaient tous une signification symbolique.

 

Le nombre de miroirs en forme de losange correspondait au nombre d’enfants souhaités par le couple.

 

Le miroir central représentant la fidélité, les rectangulaires, le nombre d’années écoulées entre la première rencontre et le mariage, quelle patience à cette époque !

 

Les guirlandes de fleurs et feuilles en laiton signifiaient la fécondité avec le blé, la fidélité avec la feuille de tilleul, l’attachement avec le lierre,…


Le globe ainsi décoré était conservé dans la chambre conjugale une vie entière.

Quel rendez-vous romantique et féminin pour des Ladies !

Le retour se fait également par les bois, tranquillement, même si parfois nous aurions aimé mettre les gaz…trop tentant sur ces longues lignes droites…

Première expérience concluante que nous espérons partager avec d’autres lors de nos prochaines retrouvailles LOH.

Mesdames, venez nombreuses.

 

Une réunion de filles, des échanges entre filles…on parlera maquillage ou comment assortir son rouge à lèvres à son casque …, fringues de l’importance d’être toujours élégantes et bien protégées, par tous les temps…, bécane « je veux la dernière, je veux la dernière…elle est trop tendance !!!…

Venez simplement, avec vous même, votre passion, votre gentillesse pour un partage de notre passion commune, éclatez vous et à bientôt de vous retrouver !

un clic ici pour voir l'album 45 photos

article Christine, photos le Mari anonyme

Les partenaires de Legend Motorbike