Orléans

en Sologne

… Ou comment nous souvenir de la Corse… en Sologne !

Notre séjour en Corse au Printemps a engendré beaucoup de nostalgie chez la plupart des participants au voyage.

 

Il fallait absolument se retrouver et se rappeler les bons moments passés là bas, échanger nos souvenirs autour d’un bon repas et d’une projection de notre Corsica Tour 2014. Rendez vous pris ce dimanche 19 octobre,  jour d’automne mais doux et ensoleillé.

 

Nous sommes nombreux à nous retrouver dès 9h pour démarrer le Run qui nous conduira jusqu’à Montrichard, où notre Activity Officer, Claude, avait prévu une visite du musée du Poids Lourd.

S’il devait y avoir une journée idéale, c’était bien celle ci !

 

Peut être même la dernière de la saison, ensemble.

C’est par de jolies routes dégagées, sillonnant la forêt, les étangs, les landes où les chasseurs, fusil au bras, sont à l’affût du moindre gibier, faisans, perdrix ou canard, lièvres et mêmes chevreuils, que nous rejoignons notre première étape.


Situé dans une ancienne caserne de pompiers sur un site semi troglodyte, le musée renferme des véhicules, tous remis en état de marche, retraçant l’histoire du transport routier de la première guerre mondiale aux années 70.

C’est grâce à l’initiative et à l’opiniâtreté de collectionneurs passionnés que cet endroit existe et perdure.

 

Une photo souvenir du groupe est prise sur un énorme camion Américain de pompiers.


Nous remontons en selle, sous un soleil encore plus présent, et continuons une agréable balade sur des terres giboyeuses aux talus tapissés de bruyères d’automne, préservées de la nuisance et des pollutions de la ville.

Au dessus des sapins noirs, nous apercevons parfois les tourelles des châteaux cachés au fond des longues allées…

 

Il y a vraiment de quoi s’extasier devant cette beauté, le flamboiement des feuillages de l’automne, ces odeurs de sous bois et n’importe qui peut rapidement se découvrir une âme de poète.


Je me surprends même à chantonner du Michel Delpech, toute seule sur ma bécane… « Un vol de perdreaux, par dessus les champs, montait dans les nuages, la forêt chantait, le soleil brillait, au bout des marécages… ».. Personne pour me juger; c’est cela la liberté !

Quelle surprise de découvrir le Domaine de GRAND PAS, chez notre ami Daniel qui a été des nôtres en Corse, en plein cœur de la Sologne, exactement à Vernou en Sologne.

 

Une magnifique propriété où nous sommes reçus comme des rois pour déjeuner.


Au centre d'un parc de cinq hectares, cette très belle demeure constituée d'une ferme du 18ème siècle est superbement restaurée et aménagée.

 

Elle est composée de 4 bâtiments disposés autour d'une cour carrée et s'ouvrant sur un bel étang de 6 hectares, piscine, jacuzzi et 37 hectares de bois.

Le Paradis à quelques « enjambées » de chez nous, en quelques sortes…

 

Je n’ai pas suffisamment de superlatif pour décrire cet endroit magique.


Nous échangeons en trinquant lors de l’apéritif et déjeunons dans une superbe salle à la décoration typiquement Solognote, rehaussée de nombreux animaux de la région (même si j’ai cru apercevoir un trophée de phacochère !).

 

On rit, on chante, entrainés par Pepino, un ami de Daniel, qui anime le repas à la guitare.

L’ambiance est joyeuse et festive et la nourriture copieuse ! On est tout simplement heureux d’être là !


Une petite balade est nécessaire pour digérer et chacun se laisse porter par l’envie du moment…

 

S’allonger devant la piscine, à profiter des derniers rayons et de la chaleur du soleil, découvrir les endroits secrets et nombreux que cachent cette magnifique propriété.

 

S’amuser avec les chiens, grimper tout en haut du Mirador pour tenter d’apercevoir les gros animaux…en vain, parler de tout et de rien et surtout apprécier cette arrière saison tellement agréable…

Le but de notre venue ici, entre autres, était de nous remémorer le séjour vécu ensemble au printemps et c’est par le biais d’un montage photos et films réalisé par Claude, sur des images de chacun, que nous revivons les 10 jours passés sur l’Ile de beauté.

 

Tout le monde se reconnaît et y va de son commentaire, d’un éclat de rire, d’un sourire…


Toute bonne chose a une fin et il faut penser à rentrer…par un chemin encore différent et non moins beau que les précédents.

 

Un peu nostalgiques quand même car on se dit que ces moments là sont trop rares.

L’essentiel est de savoir les attraper et en profiter comme nous l’avons fait ce jour.

 

Bravo à Claude et Mary. C’est une jolie réussite. Vous avez mis la barre haute !

 

Et merci à ceux qui ont assuré notre sécurité pendant ce run, Eric, Régis et Bernard.

un clic ici pour voir l'album 70 photos

article et photos, Christine

Les partenaires de Legend Motorbike