70ème ANNIVERSAIRE

DE LA LIBERATION DE L’ILE DE GUERNESEY

avec les DUCS DE NORMANDIE Chapter France

L’HISTOIRE
Les îles anglo-normandes de Guernesey et Jersey furent le seul territoire britannique à avoir connu l’occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, de juin 1940 au 9 mai 1945, alors que la Normandie était déjà libérée. La présence des troupes allemandes étaient très importantes, pratiquement un allemand pour deux habitants. Déportations, arrestations, restrictions, rien ne leur aura été épargné.
A l’image de la Normandie, les stigmates du Mur de l’Atlantique sont toujours présents sur l’île: bunkers, casemates et tunnels avoisinent les 800 sur Guernesey et plus de 1 000 sur Jersey.

Le 6 mai 1945 un navire allié stationné au large des côtes exige la reddition des Allemands. Le lendemain, le 8 mai 1945, l'Allemagne capitule. A Guernesey et Jersey ce n'est que le 9 mai au matin que l'amiral Hüffmeier se résout à rendre les armes, presque un an après le D Day de juin 1944.

 

L’ACTUALITE
En 2009 et 2014 , nos amis du GUERNESEY CHAPTER, ont participé activement aux côtés Du DUCS DE NORMANDIE CHAPTER, aux festivités du "D DAY".

Dès l’annonce de la Célébration du 70ème Anniversaire de la Libération de l’Ile , le Bureau du DUCS de NORMANDIE CHAPTER a répondu très favorablement à l’invitation. 17 motos – 30 participants – Dates du séjour : du Jeudi 7 mai au Lundi 11 mai - Jeudi 7

Pour le départ deux points de rendez vous sur l’A13 sont programmés.

 

Tout le monde est à l’heure – Nous pouvons rouler tranquillement en direction de Saint Malo, notre étape du jour (enfin du soir) –

 

Le ciel normand a sa couleur habituelle: gris, heureusement pas de pluie. L’air un peu frais nous fait apprécier le blouson et pantalon en cuir.


A Pontorson, notre Road Captain Jérôme, quitte l’autoroute et nous guide sur les départementales longeant la côte.

La silhouette du Mont Saint Michel apparait au loin, les moutons des prés salés nous regardent passer, nous roulons doucement, nous ne voulons surtout pas perturber les futurs bons gigots !!!

 

Cancale, le petit port célèbre pour ses dégustations d’huitres, et enfin apparait, éclatante sous un beau soleil, la pancarte de Saint Malo – excellent présage.


Nous arrivons en fin d’après midi à l’hôtel réservé dans la vieille cité.

 

Les motos sont rangées au garage. La première soirée de ce superbe séjour peut commencer.

Apéritifs à la terrasse d’un café face à la Grand ‘Porte avec ses deux belles tours ornées de mâchicoulis (15e siècle).

 

Diner dans un restaurant intra–muros: moules-frites pour les uns, plateau de fruits de mer pour d’autres.

 

 Nous pouvons prendre le temps de faire connaissance avec quelques nouveaux membres - Rires et bonne humeur sont également au menu.


Après une promenade digestive sur les remparts, dont les trois quarts de l’enceinte ont été remplacés entre 1708 et 1744, nous rentrons à l’hôtel.

Vendredi 8:

Un excellent et copieux petit déjeuner pris à l’hôtel. L’heure du départ est prévue à 10 h – Les motards sont très disciplinés: 9h30 tout le monde est prêt !


Le ronflement des moteurs fait trembler les vielles pierres de la Cité, les touristes aux terrasses des cafés n’en croient pas leurs yeux ni leurs oreilles « Ce sont des bikers !!! »


Nous nous dirigeons vers une station essence pour faire le plein, il n’est pas prévu de remettre de l’essence sur l’ile de Guernesey. Pas vraiment besoin, avec une superficie de 78 km², nos gros réservoirs pleins suffisent pour faire plusieurs fois le tour de l’ile.

A 10h30 nous nous présentons au Terminal Ferry du Naye pour prendre nos cartes d’embarquement:
« Bonjour M. le douanier !!! » « Papiers , S.V.P. ! »
« Au revoir M. le douanier !!! » .


Les passagères prennent la passerelle piétonne pour monter à bord du bateau.


Pendant la durée du voyage (2 h) nous en profitons pour déjeuner, changer un peu d’euros en Livre sterling, surtout faire quelques achats au Duty free et gagner un ours en peluche tout blanc, tout doux.

 

N’est ce pas Carole ?? - Je l’ai eu aussi …. !

Les côtes de Guernesey se profilent à l’horizon, toujours pas une goutte de pluie, (cela ne nous manque pas !), sous un ciel brumeux nous débarquons à 13 h (heure locale) à Saint Peter Port, la capitale.

 

Comme prévu Sylvia nous attend avec quelques membres du Guernesey Chapter: Fingers – Martin – Des et Geoff.

 

Les retrouvailles sont très chaleureuses et joyeuses.


La traversée de la ville est longue, gros bouchons; nous pouvons admirer la côte, les boutiques et les petites rues pavées !

Enfin nous arrivons à l’hôtel; après une bonne douche, certains vont visiter la « Maison de Victor Hugo ». à proximité de l’hôtel.

 

Victor Hugo acquiert cette maison (Hauteville House) en 1856, - Il vivra à Guernesey pendant les 15 dernières années de son exil.


D’autres Duchesses et Ducs vont flâner en ville. Nous photographions les belles demeures typiquement anglaise de couleur acidulée , balcons en fer forgé blancs, jardins très fleuris, pelouses impeccables, pour parfaire le tableau il manque le majordome figé devant la porte et le chat lové sur les marches du perron.

De retour à l’hôtel, notre trésorier Gérard et notre directeur Daniel offrent l’apéritif aux membres des deux Chapters présents: Guernesey et les Ducs.

 

Martin et son complice essayent immédiatement les tee-shirts et casquettes , les « Bikeuses » de Guernesey sont ravies de leur serviette , bien sûr le tout aux couleurs du « Ducs de Normandie Chapter».


Pour le diner, les plats choisis par chacun sont excellents, les vins « chaleureux », le repas se déroule dans une ambiance de fête, pendant les desserts les deux directeurs: Des Fletcher – Guernesey – Daniel Fauveau – Ducs de Normandie – font chacun un petit discours de bienvenue et de remerciements.

Samedi 9:
Dès les premières lueurs du jour nous comprenons que la journée sera ensoleillée et chaude.
C’est LA JOURNEE DE LA LIBERATION.


Pour le petit déjeuner la carte des plats salés chauds ou froids est très fournie, le buffet est très copieux; nous sortons de l’hôtel repus. Nous restons en ville pour profiter des festivités, et voir les défilés.

 

Promenade sur les quais, photos, rencontres inattendues de WLA pilotées par des Normands, défilés de voitures anciennes, fanfares, écoliers en uniforme, très jolies jeunes filles habillées à la mode de 1945, le tout dans une atmosphère sereine, très bon enfant.

Un groupe décide de visiter le Castle Cornet, très ancienne forteresse royale de Guernesey, qui veille sur la ville et le port de St Peter Port depuis près de huit siècles.


A midi un soldat de la garde tire un coup de canon, bien sûr, tout le monde sursaute et quelques photos sont floues.


Françoise, votre rédacteur, tentée par un cupcake aux couleurs chatoyantes, a subi toute la soirée et une partie de la nuit les assauts virulents de son estomac pas content du tout !!!! Le lendemain matin, presque tout était rentré dans l’ordre. Promis ! Fini les cupcakes affriolants!

Sylvia et John dinent avec les Ducs, une fois de plus le repas est excellent.


Par petits groupes tout le monde se dirige vers le port où pour clôturer cette magnifique journée du 70ème anniversaire de la libération de l’île, un feu d’artifice est prévu à 21h30 .

 

Oh ! la belle bleue !

 

Oh ! la belle rouge !


Ainsi de suite , jusqu’au bouquet final .

Dimanche 10
Journée découverte de l’ile, 10h les Duchesses et Ducs sont prêts, les motos piaffent d’impatience, John, Sylvia et une dizaine de bikers, bikeuses de Guernesey nous escortent sur les petites routes de l’île.


Guernesey offre des paysages contrastés, une nature à la beauté sauvage, à l’intérieur des terres: des paysages bucoliques au charme rustique.

 

L’ile compte plus de 150 kilomètres de côtes, avec des falaises escarpées et très découpées, des grandes plages de sable blanc, une mer turquoise et transparente, un peu froide tout de même pour se baigner.

Nos amis de Guernesey nous offrent une pause lunch dans un bistrot de bord de mer, moment de détente très sympa; les sandwichs «anglais» sont vraiment délicieux et très variés.


Trop occupés à s’appliquer à bien rouler à gauche, quelques motards perdent le groupe de 30 motos; pas très grave, des kilomètres en plus et la colonne est vite retrouvée.


Visite d’un musée situé à Les Houards Forest, sur le quotidien des habitants pendant l’occupation allemande.
Retour à l’hôtel en fin d’après midi, il faut refaire les sacs. Tristesse et nostalgie de quitter cette ile superbe et nos amis du Guernesey Chapter.

Le dernier repas « anglo-normand, composé de bons plats et d’excellents vins, est ponctué d’éclats de rire, d’histoires drôles, de souvenirs de « vieux » motards, des projets de sorties des nouveaux.

Prolongation tardive de la soirée exceptionnellement riche en échanges et complicité propre à toute soirée Harley.


Lundi 11
10h30 John et Des Fletcher arrivent à l’hôtel pour nous accompagner jusqu’à l’embarquement du ferry. Les formalités douanières sont très rapides pour les motos et les conducteurs, mais les passagères, sur les conseils du personnel Condor Ferry prennent l’accès piétons et se retrouvent bloquées à la douane …… !

Heureusement quelques bikeuses normandes pratiquent couramment la langue de Shakespeare et au bout de « très longues » minutes de palabres, les femmes montent enfin à bord.

Nous sommes à 32 km des côtes françaises, le voyage du retour se déroule sans aucun problème.


Un moment d’émotion: Nous (Françoise et Gérard) avons la très grande surprise de recevoir des cadeaux en remerciements pour l’organisation et le bon déroulement du séjour.

 

Mille mercis les ami(e)s. Nous sommes extrêmement touchés par toutes vos attentions. C'est aussi cela l'esprit fraternel HARLEY.

17h nous abordons Saint Malo; petit détour par une station essence et direction Rouen.


Jérôme nous pilote jusqu’à la destination prévue pour les adieux, toujours difficile de se quitter après avoir vécu des moments aussi intenses.


Nous voulons ajouter que la réussite d’une sortie dépend surtout de la cohésion du groupe.


Les 5 jours du voyage « Guernesey » ont été absolument fabuleux: bonne entente, rires, bonheur de chaque instant, complicité, excellent accueil du Chapter ami, aucune prise de tête, beau temps, enfin bref , un vrai séjour digne de la grande Histoire HARLEY DAVIDSON.

un clic ici pour voir l'album 300 photos

article et photos, Françoise et Gérard

Les partenaires de Legend Motorbike