En Harley au

Cap Nord

Il a longtemps (très longtemps…), j’avais failli partir en 2 CV au Cap Nord. Mais les aléas de la vie en ont décidé autrement.


Un peu plus de quarante plus tard, l’idée se réalise et cette fois en HD !


Départ le jeudi 28 mai en solo. Sylvie malheureusement travaille et ne peut se libérer.


Après de très rapides préparatifs, un road book succinct (je verrais en fonction des rencontres et de la météo…) et le moral au beau fixe, malgré des prévisions météo pas extraordinaires, gaz…

Je file par l’autoroute jusqu’au Danemark. Un stop pour dormir à Hambourg (il pleut déjà…).

 

Je traverse le pont (avec quelques éclaircies) qui m’emmène en Suède, et direction Oslo par la côte.

 

Le vendredi soir, je suis à 150 kms au sud d’Oslo. Je dors en Norvège. Il pleut toujours et le vent souffle fort.
J’aurais fait de la distance en 2 jours.

 

J’avais prévu d’accumuler des km les deux premiers jours afin de prendre du temps, et de quitter ces maudits autoroutes !

Le samedi matin (tiens, il pleut encore), je file en direction de Byrkjelo. Je passe dans de nombreux tunnels. Je commence à monter en altitude, je franchis quelques petits cols et je traverse de longs plateaux.

 

Pas trop de circulation et des paysages superbes s’offrent à ma vue. Je découvre mes premiers fjords. Je prends le bac à deux reprises pour traverser les fjords.

 

Le temps se rafraichit. Tiens, il neige. Je suis sur un plateau et j’aperçois au loin, à travers la brume, un rétrécissement entre deux montagnes.

 

C’est tout bon, la descente devrait se situer là-bas. Je me dépêche car la neige commence à tenir au sol…

Ben, non ! Ce que je croyais être le terme du plateau n’est qu’un rétrécissement et j’aborde un second plateau bien venté.

 

Je passe alternativement de la neige à la pluie. Ca va le faire !!!

 

Finalement, j’arrive sans encombre et sous le soleil, au camping.


Le lendemain, je rencontrerai un allemand, en grosse teutonne, qui est passé au même endroit que moi. Un décalage d’une heure, et il s’est tapé 5 cm de neige sur la route pendant près de 50 bornes !!!

Dimanche matin, départ sous la pluie… Je pars pour la route des Aigles et des Trolls en passant par Geiranger.

 

L’itinéraire est fabuleux, je longe des fjords, je franchis des cols entre deux murs de neige, je traverse des plateaux immenses dont le Nasjonalpark Dovrejell-Sunndalsfjella.

 

C’est BÔ, BÔ… Fantastique, fabuleux. Je croise mes premiers rennes.


Dommage que la météo ne soit pas de la partie. Je retrouve des éclaircies et du soleil sur la fin de l’étape en arrivant à Trondheim où j’avais prévu de dormir.

Il y a une concession et il faut faire au minimum la vidange du Street pour les 24 000.


Ensuite, je remonte sur les Lofoten. Je franchis, après Mo I Rana le cercle polaire, sur un plateau balayé par un vent glacial et de la neige fondue.

 

La végétation commence à se rabougrir. Cela me rappelle la toundra que j’avais un peu rencontrée en Russie l’année dernière. Je ne suis pas loin de la même latitude.


Un petit coup de ferry, sur lequel, je rencontre six motards français. Je les quitte en débarquant vers 20h.

Le soleil à l’air de revenir et j’ai envie de rouler sous le soleil de minuit. Je monterais la tente vers 23h30. Pas de pluie, mais des nuages me cacherons le soleil pour la photo de minuit !!!


Je sortirais des iles par le nord des Lofoten, le lendemain dans la matinée. Les paysages sont à couper le souffle. C’est magique…


Direction Tromso. Je reprends la pluie et le froid. Finalement, je shunte Tromso et remonte directement plein nord en longeant tantôt la côte et en franchissant des plateaux. Il fait de plus en plus froid ! Le vent est glacial…

Bon, Kapp au Nord… ou j’y serais deux jours plus tard sous la tempête de neige… Cela reste néanmoins fabuleux.

 

Je ne suis plus sur la même planète !!! Je longe la côte sur les 100 derniers km. La fin se situe sur un plateau.

 

Les paysages sont sauvages, rudes, arides…
La toundra, les rennes, le vent glacial, la pluie, la neige et quelques éclaircies… Presque personne sur la route…
 

C’est vraiment Mon Kapp Nord avec la météo qui va bien pour l’endroit !!!


Je m’éclate.

J’ai toujours aimé la nature avec ses véritables conditions…

 

Bon, ok… C’est promis en rentrant, je consulte !!!
Le retour s’effectuera par la Suomi.

 

Je m’arrêterai voir le père Noel. Il existe, je l’ai aperçu. Il habite dans une grande maison située sur le cercle polaire, à Napapiiri, avec pleins de petits bonhommes jaunes.


Hein… Ha bon ? Ce sont des japonais qui attendent leurs tours pour la photo !!!

Le retour est mitigé au niveau de la météo. J’ai traversé plusieurs centaines de km de forêt, «parsemées» de rennes en goguette et j’ai rejoint la suède par les bords de la Baltique jusqu’à Stockholm.

 

Toujours du vent et de la pluie. J’écourte mon séjour et file sur Copenhague ou je resterais deux jours, avec enfin, du soleil et de la chaleur.

 

Ferry à Trelleborg jusqu’à Travemunde en Allemagne.

 

Il fait très chaud et orageux. Je rentrerais d’une traite (1200kms) sous les orages, à la maison, le vendredi 12 juin.

un clic ici pour voir l'album 60 photos

article et photos Rudy

Les partenaires de Legend Motorbike