Harley’s

Bidons

Les Harleys’s Bidons, toujours dans le mouv après six ans de création !

2010 - début d’une aventure qui ne devait être qu’une représentation unique !


Jean-Pierre BOUCHERY alors Directeur du Chapter d’Orléans et son bureau, sont à ce moment-là en recherche d’idées originales pour l’organisation de la soirée de Gala de novembre qui réunit traditionnellement les Bikers de tous horizons au cœur de la morte saison.
 

En fait l’idée sommeillait déjà depuis plusieurs années dans l’esprit de JP mais elle ne percutait pas dans l’esprit de ses membres, plus passionnés par un guidon que par un bidon.

Cette fois, l’idée trouve de l’écho.

 

Alors, dans le plus grand secret - ce qui est un paradoxe compte tenu de la discrétion d’une répétition pour le voisinage - quelques passionnés de percu se retrouvent, tâtonnent et torturent des rythmes.

 

Bernard écrit la première partition et se retrouve coach désigné d’office (fallait pas y mettre les doigts !)…

 

Trois morceaux se dégagent puis un 4°, au débotté.

 

Jean-Pierre trouve le nom du groupe - inspiré tout naturellement de sa passion pour les Harleys

En clin d’œil histoire de ne pas se prendre au sérieux:

 

Les Harley’s Bidons sont nés et tout comme l’association de M. Harley avec M. Davidson, l’aventure débute au fond d’un garage !

 

Cela devait pourtant être une soirée unique…

 

Mais dès l’ouverture du rideau, les Harley’s Bidons créent la surprise: l’auditoire reste comme les bidons : frappé ! Pire, ils en redemandent !

Les coups de pouce inopinés !

C’était sans compter sur la présence de J-R et Marie et leur non moins célèbre revue Legend Motorbike dont la résonnance parvient jusqu’aux oreilles de Stéphane Sahakian également à la recherche d’originalités pour les Harley Days de Morzine en 2011.

 

Banco ! Les Harley’s Bidons joueront en première partie au pied de la scène de Status Quo !! ...
 

C’est ensuite au tour de la ville de Morzine de les repérer et d’inviter la troupe, l’année suivante pour le Festival Art’Récup de 2012.

 

La cadence des mailloches frappant les bidons s’inscrit dans le droit fil de l’esprit récup’ ! Le tapage bat jusqu’à Avoriaz !

Puis ce point d’orgue en 2013, comme une cerise sur le gâteau: Les nuits de Sologne … 15 000 spectateurs et une animation ciné scénique adaptée: un rêve comme une consécration…

Le groupe fluctue, se renouvelle, écrit de nouveaux morceaux et poursuit sa route !


D’entrée, la troupe au look unifié, se veut cadrée, minutieuse.

 

Chemises spécialement brodées, chaque bidon peint avec le ressenti de son percussionniste.

L’atelier peinture est encore l’occasion de joyeuses retrouvailles, tout comme l’after répet’, le mariage d’un des couples, l’anniversaire d’un des membres, une naissance etc… toute occasion est bonne à prendre pour créer un lien joyeux.

 

La troupe fluctue, et lorsque Bernard décide en 2011 de céder son rôle de coach pour prendre place derrière un bidon, c’est JP qui naturellement reprend le bâton de chef d’orchestre pour continuer l’aventure.


D’autres bidons, d’autres partitions, de 9 en 2010, la troupe passe à 15 et depuis 2016, à 20 percussionnistes.

Le dynamisme est plus que jamais présent !

 

Les dates, festivals, Téléthon, fête de la musique sont déjà retenues.

 

La chorégraphie s’affine, la percussion se veut précise, orchestrée, renouvelée depuis peu par l’intégration d’une cornemuse et… de bâtons en bidons, l’aventure continue.

 

Cela fait six ans que dure le plaisir de la troupe !

notes et photos Catherine

Les partenaires de Legend Motorbike