Villepinte

Portoroz

Cela faisait une paye que nous n'avions pas organisé un trip de 21 jours et plus de 5600 kms, alors le 3 juin, sacs sur le triporteur, départ pour Portoroz par le chemin des écoliers à travers 7 pays de notre vieux continent.


Un trip comme cela, ça s'arrose, et pour être arrosé, on a été arrosé....

 

La drache nous a tenu compagnie tout le trajet en France et en Allemagne jusqu'à 20 minutes de notre première étape le Lac de Constance.

Les vingt jours suivants, c'est le soleil qui a pris le pas sur les cieux chargés.

C'est avec Phébus que nous débarquons pour deux jours sur le Wolfgangsee pour une visite de Salzbourg.

 

Départ pour Vienne, où entre autres visites, resto compris, la très sympathique équipe de la concession s'est prêtée de bonne grâce à l'objectif du Legend.

Budapest ensuite nous a offert ses charmes, son fabuleux et typique restaurant pantagruélique le "Sir Lancelot".

 

Votre serviteur est tombé accroc au Goulasch Soupe, bien chargé en Paprika... Mes intérieurs s'en souviennent encore (le piment, c'est comme l'autoroute, on paye à la sortie !).

La concession exceptionnellement fermée nous a permis de faire connaissance d'un groupe de Bikers ukrainiens qui nous ont sauté au cou quelques jours plus tard sur le site.

La Serbie nous ayant refusé l'accès pour cause de passeport périmé, nous nous sommes rabattus sur la Croatie.

 

Nous avons eu la surprise d'un hôtel chaleureux, partageant les chants traditionnels d'un groupe mandé à l'occasion d'un anniversaire et qui nous a gratifiés d'un Joe Dassin en français (L'été Indien), bravo Messieurs, ça c'est la classe !

Et pour ne pas être en reste, le patron nous a ouvert son garage où il bidouille jalousement 4 archaïques mobylettes.

Une étape à Senge en bord de mer avant la mythique Dubrovnik.

 

Et Dubrovnik, ça se mérite... Que de marche, que de marches, que de marches...

 

Comme dit mon rédac. chef unique et préféré: "Si j'avais voulu faire marcheur, j'aurais fait marcheur....  j'ai choisi Biker !!!".

 

Mais ceci dit, c'est grandiose.

Sur le port était amarré un bateau en bois dont je ne me rappelle plus le nom, mais les fans de la série pour laquelle il a été construit le reconnaitront.

 

Retour sur Zadar où une langouste de 750 grammes nous attendait flanquée d'un bar de 1,3 kg, pour se mettre en appétit, et se régaler le lendemain de 200 km de côte adriatique .... merveilleux !!!!

 

Et enfin Portoroz où nous retrouvons nos trois compagnons pour la route du retour après quatre jours inouïs sur le site, des rencontres avec les potes venus de France et toute la liesse, les concerts, un aparté bien sympa le temps d'un repas.... merci les amis !

Le retour à travers le Tyrol Autrichien, la montée fabuleuse du Grossglockner avant une dernière étape à Innsbruck, une dernière ?

 

Mais non, le triporteur s'est "croisé les bras" à Lure !!!

 

Bon, ben une journée de plus aux frais de la princesse:

 

Mondial Assistance,merci l'assurance proposée par H-D.

 

Un dernier repas bien français: un Ricard, du vrai pain et un tartare frites.

 

Puis la gare et le train...

Un retour peu glorieux, mais avec les yeux encore tout ébouriffés !

En résumé, des potes, des paysages de cartes postales, des bouffes mémorables, du soleil...

 

What else !!!!

Retour at homme (de Savoie), en train mais HEUREUX...

un clic ici pour voir l'album 620 photos

article Jean-Marc, photos Béatrice

Les partenaires de Legend Motorbike