Pique-nique

dans le

Colorado Provençal

Alors il paraitrait qu'il y a bien longtemps des Provençaux de Rustrel soient partis aux Amériques et que depuis une rivière un état même se nomment pareil que notre Colorado allez savoir ?

 

Ce que je sais moi par contre c'est qu'à force à force je suis un peu charrette avec mon écriture et le rhum n'a rien à y voir là-dedans.

 

Du coup je vais essayer de faire court avec cet épisode juste une petite phrase histoire d'aller à l'essentiel et d'éviter le superflu et le superfétatoire.

 

Juste une phrase qui commence au Garage Café où les 26 du WPC accueillent Eric Xavier David et Jérôme.

Bienvenue aux quatre nouveaux ainsi qu'à l'équipage invité du Chapter de Marseille ce qui nous fait donc 22 motos qui ... non 23 vu que l'ami Secretary Fred est venu rouler 22 secondes avec nous.

 

Donc rapidement 22 motos qui s'en vont gentiment faire un petit tour en direction de la Combe de Lourmarin toujours si plaisante à rider le long de l'Aigue Brun au milieu de ses vertigineuses falaises.

 

C'est d'ailleurs au pied d'autres falaises celles des mines de Bruoux que nous parquons les motos un peu plus tard le temps de prendre un petit café et de les visiter les mines d'ocre.

Impressionnantes avec leurs galeries grandioses taillées comme des cathédrales par des bonhommes leur sueur et leurs pioches qu'on entend presque encore sonner comme une petite leçon d'humilité.

 

Ma parole ça fait du bien ça des fois comme de retrouver le soleil nos V-Twin et la route que nous reprenons joyeusement.

 

C'est là que je me dis que c'est un peu mesquin de la part de ceux qui savent de ne pas avoir averti les nouveaux que notre Activities Officer n'a pas le même GPS que tout le monde.

Si la plupart sont dotés d'une fonction POI le sien est un modèle De Luxe doté quant à lui d'une fonction PAI soit Passage Incongru pour les non initiés.

 

Et il y en a toujours un petit qui traine d'ailleurs même qu'on est presque pas tranquille tant qu'on se le fade pas et après ça va mieux.

 

Là par exemple en sortant de Gargas nous roulons bien gentiment sur la D89 et au lieu de filer tout droit devant jusqu'à la jonction avec la D943 à 100 mètres nous préférons virer à droite.

 

Une épingle plongeante sur un petit chemin caillouteux plein de trous au bout duquel nous virons à gauche.

Et une épingle grimpante pour atterrir en plein dans un virage de la D943 qui d'emblée semble être une sacrée bonne route...

 

Un peu plus loin petit clin d'œil noir à gauche sur cette jonction trop facile que nous avons évitée bon c'est pas gave le PAI est passé on devrait être tranquille jusqu'à la maison.

 

Pour l'heure nous roulons rassérénés vers Rustrel où nous nous arrêtons pour un déjeuner de nomade à l'ombre des pins à table dans l'herbe ou en plein air ces parties de campagne n'en ont pas que l'air d'être sympathiques ride.

Saucissonnade et siesta ça le fait bien aussi sauf pour le Mike qui avait du mangé du cheval vu qu'il ne met pas une heure à faire le tour du circuit fléché de trois heures.

 

Nous le retrouvons à nous attendre en train de piaffer à la Rinsoulette locale où nous compensons à grands renforts de crèmes glacées les calories perdues à gambader dans ce joli Colorado Provençal avec ses drôles de reliefs aux mille couleurs.

 

Un peu comme ceux qui ont oublié leur crème solaire ou le parking éponyme d'où nous repartons pour s'enfiler un magnifique chemin si direct entre Céreste et Grambois que notre latiniste en queue de convoi s'esclaffat veni vedi tourni tourni .

Avant de clamer haut et fort dans son talkie-walkie "tout va bien !" (comprenne qui pourra)

 

Tout va bien encore lorsque les 32 Bikeuses et bikers béquillent à Pertuis pour un dernier verre gentiment offert par Xavier qui fête son premier ride au WPC.

 

Il montre bien l'exemple aux autres nouveaux qui auront le droit aussi de fêter leur deuxième ride ainsi qu'à Patrick & Marina d'ailleurs qui reçoivent leurs couleurs désormais dignes membres de notre West Provence Chapter ou même à Christian et son nouveau Street Glide tout rouge.

Allez va les occasions ne manquent pas mais la journée se termine comme une phrase sans point ni virgule mais ponctuée toutefois de fraternels moments bien plaisants et riants.

Point final, respires et à la prochaine !

un clic ici pour voir l'album 105 photos

article et photos Philippe

Les partenaires de Legend Motorbike