XIII ème

RAID BULLES

Dire ou écrire qu'il a fait chaud serait mentir...

 

Une chaleur torride, équatoriale, quasi insupportable nous a étreints pendant ce superbe rallye. La canicule nous a accablés.

 

De nombreux Chapters participants: Bruxelles, Liège,
Hannut, Flanders fields, Lille, Le Mans et La Rochelle
Atlantique. Des représentants des dits Chapters aussi divers, d'été et variés que leurs provenances; des professeurs (ah, quel beau métier professeur ) des marmitons ( qui ont un canard sur le feu) des aubergistes qui venaient d'une auberge de Vendée, des assureurs fous du malus, et heureusement des Bikers... en tout 130.

Après l'accueil à la concession Trajectoire 51, 16 heures sonnent au clocher, le convoi de 90 Harley rutilantes
s'ébranle (sans jeux de mots) direction les caveaux
Charles Heston.

 

Après une vidéo vantant les mérites de la production locale, une dégustation fort sympathique fût offerte et avalée.

 

La chaleur pendant le retour vers notre hôtel, Mercure Farmann, permit l'évaporation facile des liquides plus tôt ingurgités et la piscine fût envahie par les Bikers en mal de rafraîchissements. Apéro pétillant, repas gastronomique et non pas astronomique, animations, minuit, coucher, dodo.

8 heures, le convoi s’ébranle à nouveau, (deux fois de suite, c'est rare) direction Rilly la Montagne, dans les caves François Lecompte, notre partenaire champagne.

 

Sincèrement François et Sylvie savent nous recevoir: chaque Biker est accueilli personnellement par le vigneron et son épouse, qui lui offre une coupe d'un millésime 2008 (je ne vous écris que ça) et est dirigé vers un prodigieux buffet de charcuterie.

 

A ce moment c'est la polka des mandibules, l'entrechoquement des flûtes et le glougloutement des gosiers. Merci à François et Sylvie pour ce moment fort de notre rallye.

Tous les participants se rappellent de cette magnifique balade dans la montagne de Reims, des tours, des contours, des détours, des zigs et des zags, des montées, des descentes, des points de vue plus beaux les uns que les autres et un arrêt pipi / rafraîchissements (dans le désordre) sur le plateau d'Hauvillers d’où nous surplombons la vallée de la Marne.

 

Quand tous se furent abreuvés à la pompe à eau nous repartîmes à travers le vignoble vers la rive gauche de la Marne direction Moussy et son auberge Champenoise.


La salle climatisée nous permit de déjeuner dans de très bonnes conditions et c'est ragaillardis que le deuxième run de la journée fut lancé.

Après la forêt, descente vers la Marne, grimpette sur le plateau rive droite, descente vers Epernay et re-grimpette sur le haut du plateau.

 

Contournement d'Epernay par la petite ceinture à travers les vignes, changement de plateau par la côte de Champillon, redescente vers Dizy et re-remontée très raide par le mur du clos de Mutigny, puis re-redescente Avenay Val d'Or et sa forêt rafraîchissante.

D 'ailleurs nous ne la quittâmes plus pour rejoindre la distillerie Guillon où une quarantaine d'excellents whiskys champenois sont produits.

Dans la cour, sous les frondaisons , nous attendaient notre cantinière Florence, et Yvon son époux avec une camionnette pleine de boissons fraîches.

 

Le sky fut quasiment délaissé et ce fut une ruée, pas vers l'or, mais vers les rafraîchissements.

 

A nouveau forêts, vignes, coteaux et piscine. 

 

Le buffet fort copieux avalé, vint le moment de la tombola et la soirée ne s’éternisa pas car tout le monde, fourbu par cette superbe mais dense journée, aspirait à retrouver sa couche, Morphée et un sommeil réparateur.

Petite grasse matinée et départ par les toutes, mais alors vraiment toutes petites routes serpentant dans les vignes.

 

Puis nous enfilâmes la vallée de la Tourbe pour déboucher au musée de la Bertauge, un musée agricole avec une collection d'engins et de tracteurs d'un autre temps.

 

Un des bénévoles nous démarra un engin antédiluvien pour ne pas écrire préhistorique, qui nous assourdit (il fait plus de bruit à lui tout seul que le convoi en entier) en dégageant un nuage de fumée pas polluante du tout.

Houla 11h 45 vite, vite le retard pris nous contraignit à un run direct vers Châlons en Champagne où le maire nous reçut dans les grands salons d'apparat de la mairie.

 

Allocutions, accolade, remise de présents, des patchs «safetys Raid Bulles» et champagne, c'est de circonstance....

 

Déjeuner place Foch entre la mairie et les motos, avec à la fin du repas un "show your tits" entre les serveuses et les membres du Flanders fields.

 

Rigolade franche et sympathique, surtout quand Win nous exhiba les siens de tits…

Après le repas, la Venise pétillante; la balade nautico-bucolique, en barque électrique nous permit de digérer en admirant les monuments du vieux Châlons et ses tunnels où un son et lumière de toute beauté nous ravit.

 

 

Je vous recommande chaudement cette balade dénommée: Métamorph'eau'se.

 

Mais la séparation est proche, grobiz entre toutes et tous, nous nous quittâmes à regret, en nous promettant de nous retrouver en 2017 pour le XIV° Raid Bulles.

Tiens, 2017 c'est cette année....

 

Donc si ce rallye vous tente, si vous désirez participer à ce week-end très convivial, inscrivez vous le bulletin est sur le site du Legend.


Un grand merci à Fabrice et Mimi pour le reportage photo et tout les safetys qui ont, une fois de plus, assuré... et rendez vous les 1,2,3 Septembre 2017.

un clic ici pour voir l'album 210 photos

article Patrick, photos Mimi et Fabrice

Les partenaires de Legend Motorbike