THE FIFTH

Rallye National des Ladies

Rallye National des Ladies du 2 au 5 juin 2017 à Sarlat
Ou l’histoire de belles amitiés

Quand au terme du 4ème rallye des Ladies à Paris en 2016 nous nous sommes promis de nous revoir, c’était sans compter sur notre organisatrice, Stéphanie Ledeaut, la Lady Officer du Chapter Paris Cœur de Seine, qui a tout mis en œuvre pour nous recevoir dignement cette année.


Nous avons été accueillies vendredi 2 juin au très beau complexe aquatique de Saint Avit de Vialard, dans le Périgord noir, la région aux 1001 Châteaux et à la gastronomie réputée.

80 filles de toute la France se sont donnés rendez-vous pour passer ensemble 3 jours de bonheur. Retrouvailles, embrassades, pot de bienvenue ont lancé la nouvelle saison.

 

S’en est suivie, une soirée festive et animée, bercées par les rires mais la route et la chaleur de la journée nous sont tombées dessus et c’est malgré tout un peu tard que nous avons rejoint nos bungalows.

Samedi 3 juin, le ciel était menaçant et la pluie nous a accompagnées une bonne partie de la journée.

Notre motivation est restée intacte et engoncées dans nos tenues de pluie, nous avons roulé, doucement certes mais surement vers le site Troglodytique de la Roque St Christophe.

 

Un grand mur de calcaire long d’un kilomètre et haut de 80 mètres s’est creusé d’une centaine d’abris sous roche et de longues terrasses aériennes, habités depuis la Préhistoire par l’homme, puis modifié pour devenir un fort et une cité au Moyen Age jusqu’au début de la Renaissance.

 

Une visite inédite, fort intéressante et originale, animées par la troupe Historia Aquinatorum qui nous a proposé de revivre le quotidien des habitants du XIIème siècle.

Puis déjeuner aux Eyzies de Tayac où l’ambiance conviviale s’est propagée jusqu’au personnel du restaurant. Ne jamais laisser des filles entre elles !

 

Elles sont capables du pire… Mais souvent du meilleur !


Nous avons continué notre chemin dans l’humidité mais sans pluie, à travers des vallées aux forêts sombres, ponctuées de magnifiques virolos, qui au détour d’un bosquet, nous offrent une nature généreuse et verdoyante.

 

Nous roulons doucement sur ses routes étroites d’où partent des sentiers de randonnée qui s’enfoncent loin dans la nature sauvage.

Entre plaine et cours d’eau nous pouvons apercevoir des châteaux le plus souvent guerriers qui se dressent majestueusement sur des promontoires rocheux, abruptes ou haut sur la colline.

 

Nous voilà arrivées au Belvédère de la Dordogne et site classé: Les jardins suspendus de Marqueyssac.

 

Ils sont l’œuvre de plusieurs générations d’une même famille, propriétaire du domaine depuis 1692.

 

En référence à Le Nôtre, les jardins sont essentiellement constitués de milliers de buis, savamment taillées en buissons, boules, motifs géométriques divers et variés et il y règne une sérénité et un calme sans pareil.

La chaleur revenant doucement, nous avons repris la route vers notre site afin de nous détendre, «pisciner» et préparer notre soirée… ! Quelle rigolade ! Mais on a ri…qu’est ce qu’on a ri !

 

Un DJ au taquet, des filles toutes énervées, une ambiance de folie et nous avons passé un vrai moment Girly !

Dimanche 4 juin, le soleil n’est pas revenu de suite mais la pluie avait continué son chemin, loin de nous.

 

Notre Run du jour nous a dirigées vers le gouffre de Proumeyssac, la cathédrale de cristal, bien connu depuis le XVIIIème siècle pour ses terrifiantes légendes et seulement exploré en 1907.

C’est aujourd’hui la plus grande cavité aménagée du Périgord.

 

Visite surprenante sous une voûte immense et parois ornées de cristallisations conséquentes, accompagnée par un son et lumière.


La découverte donne faim et nous sommes reçues à Campagne, au restaurant du château, pour déguster un bon Cassoulet maison.


Ne pas quitter le Périgord sans faire une halte à Sarlat serait une grave erreur et un manque de respect à cette merveilleuse région qui abrite des héritages culturels et historiques.

Pour certains, Etienne de la Boëtie parlera moins que «les Visiteurs» mais c’est bien ici que les deux ont fait «escale».

 

La vieille ville est charmante et nous y promenons après avoir garé nos 80 motos dans une pétarade assourdissante de décibels, sur un parking réservé spécialement pour les Ladies.

La foule avertie par les «potatoe potatoe» se presse autour de nous.

 

Beaucoup d’étonnement, de surprise ou de stupéfaction, parfois mêlés de sous entendus:
«Comment autant de nanas peuvent elles piloter ces bécanes ?» « Pourquoi n’y a t’il que des filles ? »…

Il y a de l’étonnement mais surtout de l’admiration et de l’envie.


Nous rejoignons en fin d’après midi notre lieu de villégiature pour passer ensemble notre dernière soirée.

 

Les amitiés se créent, on échange les numéros de portables, on se fait des promesses de retrouvailles, on projette un repas ensemble lors du prochain festival…

 

Ca sent la fin et ce n’est jamais de gaité de cœur que l’on se quitte…

Notre dîner tombola est plein de joie et d’excitation. Les lots gagnés sont très beaux et s’échangent parfois.

Il faut cependant penser à se coucher car le chemin du retour est long et fatigant. En effet, nous en avons beaucoup fait et avons peu dormi.

 

Nous n’avions pas encore tout vu ni seulement deviné que cette dernière soirée se terminerait en apothéose par une explosion de couleurs dans la nuit noire Périgourdine.

 

Stéphanie nous a offert NOTRE feu d’artifice ! Magnifique spectacle pyrotechnique destiné à ses Ladies pour clôturer un week-end inoubliable.

 

Tant de rires, de fous rires inoubliables, de connivence, de partages et projets, des rapprochements, de belles rencontres, exceptionnelles et amitiés naissantes.

De l’émotion aussi. Des larmes incontrôlables au moment des adieux… Il faut en convenir: Les Bikeuses de notre rallye regroupent des femmes libres et libérées qui s’assument, pas forcément féministes mais féminines au guidon de leur Harley.

 

Cette année, 80 filles se sont donnés le mot. 80 super nanas sur 80 magnifiques bécanes. Des jeunes, moins jeunes, souvent grand mères mais tellement élégantes sur leur deux roues.

 

Bravo Stéphanie et un Grand Merci, tant pour l’organisation, orchestrée d’une main de Maître, que la thématique. Tu as réussi à fédérer des «rebelles».

Des filles au caractère bien trempé et animées par la même passion qui n’hésitent pas à dire ce qu’elles pensent et qui savent également se congratuler sur le choix de la moto et/ou de la tenue qu’elles portent… (on connaît les rivalités entre filles…).

 

C’est une très belle réussite.


Merci à toutes pour votre motivation, bonne humeur et gentillesse qui ont œuvré à la réussite de cet événement.
 

Même si la destination prochaine n’est pas encore communiquée, elle fait déjà parler et nous attendons avec une grande impatience 2018 pour réitérer ces moments exceptionnels.

un clic ici pour voir l'album 740 photos

article Christine, photos Marie, Christine, Sylvie

Les partenaires de Legend Motorbike