SAMEDI 16 ET DIMANCHE 17 JUIN

 LES MOULINS DE FLANDRES

NORD

 

25 Personnes – 16 motos – 1 trike – 640 Kilomètres et parmi nos bikers 3 ladies : Brigitte, Virginie notre lady et organisatrice de ce weekend et notre toute jeune permis Armelle qui a effectué toute la route avec brio.

Rendez-vous 7h00 et le weekend va se dérouler sous quelques difficultés que je vous narre ci-dessous. 

1ère difficulté : je mets au défi chaque lecteur de prononcer tous les noms de villes, de plats…. Français mais « chti » de façon parfaite. Alors, comment dire, à jeun c’est compliqué, si on boit quelques picons bières on a perdu ou réussi…

2ème le maroilles à suivre…

Allez,  il fait frisquet mais pas de pluie à l’horizon : à nos Harleys, pause petit dej et arrivée à 12h l’Auberge de Noordmeulen, alors vous le dites comment vous ??

 Attendez j’vous donne l’adresse car elle est excellente (ce qu’on y mange…) : route de Wormhout à Steenvorde et oui ça ne s’invente pas… accueil chaleureux l’apéritif se prend dehors au soleil que du bonheur et là j’avoue le menu proposé en entrée une tarte au maroilles, juste entre nous j’ai choisi la sortie pour le maroilles... Allez vite à table, la tarte arrive, maison, tiens ils font du maroilles sans odeur ? gloups c’est une tarte aux chicons (endives pour les parisiens) gloups j’en reste sur ma faim, le déjeuner est vraiment excellent avec un waterzoï de poulet, allez je vous attends sur la prononciation !

En route direction le moulin de Steenmeulen, alors vous le dites comment vous ?

Toujours cet accueil du Nord bien connu : Jeff va nous guider dans ce moulin avec un débit de paroles aussi vite que son moulin : j’ai pas tout suivi (surtout avec un chti accent deux fois rien) et des anecdotes passionnantes.

 

Moulin construit en 1864 et patrimoine de la famille de Jeff depuis 1938 ce dernier a produit de la farine jusqu’en 1965 et de la mouture pour les animaux jusqu’en 1980 et une petite production de farine continue aujourd’hui. Des ailes de 24,70 m d’envergure 3 paires de meules, 3 étages que nous visitons. Une mécanique incroyable et 300 jours de vent par an, gloups c’est pour cela qu’il tourne mon moulin ! A l’extérieur une reproduction de l’ancêtre des moulins : le moulin persan.

 On achète quelques kilos de farine, des biscuits, photos avec Jeff un personnage et on est prêt pour le départ. Je ne peux m’en empêcher, où puis-je trouver du maroilles ? Dans son frigo, bon je reste non ? Allez en piste.

On monte le Mont Noir et nous voici en Belgique c’est magique en haut on est sur une station de montagne : les boutiques, les télésièges… quelques kilomètres en Belgique,  les drapeaux aux fenêtres nous l’attestent et retour en France.

Petit aparté : pour la coupe du monde de football dans le Nord de la France, s’affichent les drapeaux, les voitures sont décorées jusqu’aux housses de rétroviseur bleu-blanc – rouge…. Si si j’vous le jure…

Arrivés au camping alors on prend son élan : Hooghe Moote route d’Uxem à Ghyvelde et bien voilà c’est fait… Répartition dans nos mobiles-homes d’une nuit et rendez-vous petit rituel du PWC un apéro entre nous : 18h30 devant le resto merci aussi pour l’accueil chacun avec ses agapes et c’est parti.

Puis 20h15 à table, apéro encore ? Puis moules frites ou allez on continue Potsche Vlesch (hihi) là je soudoie le serveur il me ramène un bol de sauce au maroilles pour mes frites que du bonheur : je partage.

 Le restaurant se vide, on chante gentiment au début puis quelques chansons osées plongent l’assemblée dans des fous rires. Jean Pierre indique à Odile de façon « outrée » « allez viens on y va » et reste ; bien-sûr le jeu est lancé allez viens Odile on y va : 23h30 tous au lit.

Toute la journée s’est passée sans un goutte de pluie les ptites biloutes..

Dimanche rendez-vous à 8h30 pour le petit déjeuner : le café à la chicorée bof, pas de maroilles non plus faute de goût… On part à Bray Dunes, la mer est grise (comme le chantait Souchon !), l’immensité du sable impressionnante allez un café : ben tout est fermé !!! Non un accepte de nous recevoir, merci beaucoup ! Un vrai café et vous n’allez pas le croire ils m’offrent du maroilles et je tiens à préciser que nous étions 4 à en manger, na.. !

Quelques gouttes de pluie (une tiote drachée !), on s’équipe oui non allez, direction l’Estaminet au Maisnil. Très joli endroit où le repas fut aussi excellent.

Retour par l’autoroute séparation à 18h.

Excellent weekend alors à vos révisions : l’épreuve de la prononciation aura lieu à la rentrée, vous pouvez réviser et pour le Maroilles c’est vraiment trop bon, livraison chez moi en direct, merci.

Merci à Virginie pour ce weekend et cette merveilleuse rencontre avec Jeff, merci à notre road captain Thierry S. très joli parcours, merci au serre-file Eric M, merci aux safeties : Alain, Christophe, Eric G, Thierry T, et notre photographe Christine et à vous tous pour votre bonne humeur.

Cet article me tient à cœur, c’est le premier depuis que JR nous a quittés, que j’adresse à Legend. Nous continuerons notre aventure avec vous. On vous embrasse, Christèle

un clic ici, pour voir l'album de 220 photos
article de Christèle photos de Christine

Les partenaires de Legend Motorbike